Nos meilleurs conseils d’entretien de jardin

Le jardinage représente pour de nombreuses personnes un passe-temps agréable, et même une passion.

Mais nos emplois du temps chargés ne permettent pas toujours de consacrer autant de temps que l’on aimerait à l’entretien du jardin. Voici des conseils pour bien entretenir votre aménagement extérieur, pour qu’il soit à son meilleur et devenir le roi du vert de votre voisinage, tout en vous épargnant du temps.

Prenez quelques minutes pour évaluer votre disponibilité

Entre le monde idéal et la réalité, il y a parfois un certain écart. Combien de temps par jour et par semaine pouvez-vous concrètement consacrer à l’entretien de votre espace vert ?

Si vous débutez et ne savez pas vraiment en quoi cela consiste, exercez-vous sur une petite surface. Vous pourriez généreusement offrir de votre temps à un membre de la famille ou ami pour les aider dans leurs tâches de jardinage, afin de vous faire une idée de ce que cela implique, de gérer un massif de fleurs, un potager, une piscine, une surface gazonnée, des arbres fruitiers, etc.

Une astuce est de réduire les massifs de végétaux et la taille du potager, si vous ne désirez pas y consacrer un part considérable de votre l’énergie.

Avant d’acheter quoi que ce soit, pensez en termes d’entretien

Un conseil de base est de porter attention aux soins requis pour chaque élément que vous apportez au jardin. Que vous songiez à vous procurer telle plante, ou cet autre arbuste, demandez-vous avant de passer à la caisse, quelle somme de travail cela représente-t-il ?

Cela signifie d’opter pour des variétés de végétaux plus résistants aux maladies et aux parasites. Par exemple, les variétés greffées à de robustes porte-greffes sont reconnues pour mieux réussir que les espèces étant cultivés sur leurs racines.

Si vous envisagez d’aménager une haie, portez votre choix vers des variétés ne devant pas être taillées, comme le sumac, amélanchier, fusain, nerprun ou viorne.

Groupez les plantes aux besoins semblables et appliquez du paillis

Les plantes qui demandent moins d’eau peuvent être groupées dans un même emplacement, comme hostas, fougères, et graminées ornementales, qui s’accommoderont d’un espace ombragé.

Paillez généreusement l’ensemble de vos plantes afin d’abaissez leur consommation en eau.

Vous n’aimez pas désherber ? Remplissez les massifs !

Une végétation dense laisse moins d’espace pour la prolifération de mauvaises herbes et des nuisibles. Une astuce pour repousser les mauvaises herbes est de planter des couvre-sols entre les plants. Lorsque la moindre parcelle de sol nu sera couverte de galets, couvre-sols ou paillis, vous aurez moins d’entretien à effectuer.

Consacrez 5-15 minutes par jour au désherbage. Plutôt que de vous exténuer pendant un long moment au désherber (ce qui pourrait vous exaspérer aussi), procédez au fur et à mesure.

Investissez dans un système d’irrigation

Le climat n’est plus ce qu’il était. Les années à venir réservent sans doute des surprises, et cela signifie que de plus en plus de journées chaudes et de périodes de canicules pourraient se produire. Pour limiter la mortalité parmi vos végétaux, et éviter de vous transformer en esclave du boyau d’arrosage, un système d’irrigation s’impose. C’est idéal pour respecter les restrictions d’utilisation de l’eau. Les modèles automatisés permettent par ailleurs de considérablement réduire le gaspillage d’eau, en comparaison avec l’arrosage manuel.

Il y tant d’autres techniques à adopter, comme le recours à l’engrais à libération lente, la gestion du compost, la préparation de potions pour le contrôle des maladies et insectes, l’utilisation d’une tondeuse déchiqueteuse, etc.