Quelles fleurs planter pour le printemps ?

Pour disposer d’un jardin rayonnant, beau et attrayant, il n’y a rien de tel que d’y planter des fleurs de différentes espèces. Ce sont elles qui jouent ont la faculté d’embellir nos espaces extérieurs, mais également nos espaces intérieurs. D’autant plus qu’elles dégagent un parfum doux, aromatisé et exotique. Bien qu’on puisse planter des fleurs pendant toute l’année, la période propice pour leur développement, c’est le printemps. Alors, vous souhaitez savoir quelles espèces planter dans votre jardin pour accueillir la nouvelle saison ? Retrouvez nos idées dans cet article.

Des espèces qui résistent au gel

Avant l’arrivée du printemps, il faut savoir que la température est encore en baisse, et cela va continuer jusqu’au début de la nouvelle saison. C’est pourquoi il est préférable de se mettre à la plantation d’espèces capable de résister au gel. Les espèces rustiques et vivaces peuvent facilement s’y adapter. De plus, ces espèces ne requièrent de très peu d’entretien. Dans la mesure où vous disposez d’une serre, vous pouvez, bien sûr, vous mettre à la plantation d’espèces annuelles. Il y en a plusieurs variétés avec des couleurs, des hauteurs et des parfums différents. Pour ce qui est de l’entretien, ce ne sera pas un souci étant donné que ces espèces n’ont besoin que de peu d’eau.

Les bulbes d’été

Certaines espèces de fleurs à bulbes vont pouvoir fleurir en été, en automne et au début de l’hiver. Au printemps, il est donc conseillé de se mettre à la plantation de bulbes d’été dans votre jardin. Les glaïeuls, les dahlias, les bégonias, l’agapanthe ou le canna sont les plus recommandés. Ces espèces offrent une explosion de couleurs dans votre jardin ou dans votre espace intérieur si vous les cultivez en pot. Pour l’entretien, il faudra noter qu’elles aiment être exposées à la lumière et ont un besoin fréquent en eau.

Les espèces de bordures et de massifs

Dans la multitude d’espèces que vous pourrez planter pour le printemps se trouvent les plantes de bordures et de massifs. Il peut s’agir de couvre-sol, de rocaille, de florifères ou de muret. Avec ces espèces, vous n’aurez plus besoin d’avoir recours au désherbage. À titre d’exemple, nous pouvons citer les oreilles d’ours, les Acaenas, les Anémones des forêts, les Berginias, etc.

Pour en savoir plus :