Paysagistes-aménagement-19

Tout savoir sur l'aménagement paysager

Month: March 2019 (Page 1 of 4)

clôture bois

Entretenir une clôture en bois

Élément essentiel pour sécuriser et délimiter une propriété ou un jardin, la clôture peut être construite avec différents matériaux dont le bois.

Son design et son originalité distinguent ce genre de structure. Toutefois, elle fait face aux diverses altérations et aux aléas du climat, comme la pollution, les saletés, l’eau de pluie et les rayons du soleil. il faut alors veiller à bien entretenir une clôture en bois pour qu’elle puisse arborer son côté esthétique, garder sa pérennité et assurer sa fonction. Pour savoir comment entretenir les différents types de clôture, notamment celle faite en bois, quelques recommandations sont données ici.

Les gestes de base pour entretenir une clôture en bois

Habituellement, le bois utilisé fait déjà l’objet d’un soin préventif qui le protège des altérations. Mais au fil du temps, il est préférable de renouveler ce geste pour favoriser sa résistance et préserver son esthétique. La première étape consiste à vérifier l’état des panneaux et des poteaux, ainsi que leur fixation. Les piquets peuvent être renforcés par du béton et les vis resserrés si nécessaire. Si certaines structures présentent des détériorations, le remplacement des parties défaillantes est de mise. L’environnement aux alentours ne doit pas nuire à la clôture. Les branches disgracieuses doivent être taillées.

L’application de lasure, de vernis ou de peinture pour bien entretenir une clôture en bois

Pour savoir comment entretenir les différents types de clôture, il est préférable de recourir au service des professionnels qualifiés. Toutefois, lorsque le jardin et la propriété sont délimités par des structures en bois, une application régulière de lasure, de vernis ou de peinture est de rigueur. Le choix des produits influent sur le rendu et sur l’efficacité de l’application.

  • Les produits non filmogènes, c’est-à-dire les enduits microporeux en phase aqueux, favorisent la respiration du bois qui ne s’amenuise pas facilement.
  • Une sous-couche de teinture est obligatoire lorsque la clôture est faite avec du bois à fort tanin, résineux, gras et acides.
  • Le vernis transparent et la teinte noire est fort décommandée. Les lasures et les teintures riches en pigments sont les mieux indiquées pour conférer une meilleure protection au bois.

Si vous ne savez pas comment entretenir les différents types de clôture de votre jardin ou de votre propriété, sachez que vous pouvez trouver la liste des professionnels compétents dans ce domaine sur l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

clôture béton

Entretenir une clôture en béton

Dans un jardin, il n’y a pas que les plantations qui ont de l’importance dans la décoration.

La clôture prend aussi une place importante non seulement pour la sécurité, mais aussi pour l’aspect décoratif. Vous trouverez différents types de clôtures comme le bois, la palissade, le PVC, le fer forgé et le béton. Parmi toute cette gamme, c’est la clôture en béton qui est la plus souvent plébiscitée. Pour savoir comment bien les entretenir et comment entretenir les différents types de clôture, par la même occasion, nous vous invitons à lire notre article jusqu’au bout.

comment entretenir les différents types de clôture ?

Si dans votre jardin, vous avez une clôture en végétal, afin de bien les entretenir, vous devez procéder souvent par une coupe afin que les branches n’encombrent pas votre espace vert. Pendant la saison sèche, il faudra procéder par un arrosage de temps en temps. Pour les clôtures en PVC, il suffit de passer une éponge imbibée d’eau savonneuse et le tour est joué. En ce qui concerne les clôtures en bois, effectivement elles sont les plus design, il faudra veiller à ce qu’elles conservent leur éclat comme au premier jour après l’installation. Pour ce faire, vous devez y appliquer une bonne couche de peinture ou de vernis chaque année. Ce sont les méthodes simples pour savoir comment entretenir les différents types de clôture.

Comment entretenir une clôture en béton

En ce qui concerne l’entretien d’une clôture en béton, si vous avez opté pour cette option pour votre jardin, la tâche sera un peu plus difficile. Il faut savoir que le revêtement poreux et granuleux des clôtures en béton a tendance à s’effriter au fil des années. Vous devez donc procéder par un nettoyage fréquent. Pour entretenir une clôture en béton, une brosse imprégnée d’eau avec du savon ou de la poudre à récurer suffira. Frottez doucement la surface à nettoyer en faisant des mouvements de haut en bas et non de côté. Une fois que ce sera fait, il faudra rincer le tout avec de l’eau propre.

Pour bien entretenir une clôture en béton, il faudra éviter d’utiliser de l’ammoniaque ou autres produits à base de soude au risque de provoquer une réaction chimique au contact de la peinture.

Pour en savoir plus :

clôture végétale

Entretenir une clôture avec végétaux

Pour vous protéger des regards indiscrets et préserver votre intimité dans le jardin, l’idéal est d’entourer votre propriété avec une clôture.

Cependant, quelles soient végétales ou artificielles, il est nécessaire de savoir comment entretenir les différents types de clôture afin qu’elles restent esthétiques et perdurent au fil du temps. Les conseils suivants vont vous aider.

Comment entretenir les différents types de clôture ?

Il faut commencer par distinguer quels sont les différents matériaux qui composent les clôtures artificielles pour savoir comment en prendre soin. Ainsi, parmi tous les modèles existants sur le marché, on peut distinguer les clôtures en :

  • bois ;
  • béton ;
  • PVC ;
  • fer forgé ;
  • grillage ;
  • aluminium ;
  • pierre.

Les clôtures en bois sont solides et confèrent un aspect authentique et naturel sans un jardin. Néanmoins, elles peuvent pourrir à cause de l’humidité et il faut donc les recouvrir au moins tous les 2 ou 3 ans d’une couche de lasure.

Les clôtures en béton et en pierre sont très robustes. Un coup de jet d’eau suffira à enlever la mousse et le lichens pour leur rendre tout leur éclat.
Les modèles en PVC sont résistants à l’humidité. Il faut juste passer une éponge trempée dans l’eau savonneuse pour les nettoyer.

Les clôtures en fer forgé rouillent et doivent impérativement être recouvertes environ tous les 5 ans d’une couche de peinture anticorrosion.
Il en est de même pour les modèles en grillage. Sensibles à l’humidité, il faut les protéger avec de l’antirouille.

L’aluminium est un matériau inoxydable qui a juste besoin d’être passé de temps en temps à l’eau savonneuse.

Comment entretenir une clôture avec végétaux ?

Pour entretenir une clôture avec végétaux, il faut connaître l’espèce qui est plantée dans votre jardin.

S’il s’agit d’une clôture végétale qui pousse sur un grillage comme le lierre, il suffira juste de la tailler une fois par an pour qu’elle ne devienne pas inesthétique. Il en sera de même pour le chèvrefeuille et les rosiers grimpants.
Si vous avez planté des haies d’agrément en troènes ou en thuyas, il faut nettoyer le pied pour détruire les mauvaises herbes la première année avec une binette. Un paillage en film plastique peut s’avérer utile également. En général, les précipitations apportent l’eau nécessaire à la vie de l’arbuste. Si vous vivez dans une région sèche, il faut veiller à arroser les haies au moins une fois par semaine pour qu’elles ne périssent pas.

Toutes les clôtures végétales doivent être taillées régulièrement pour garder la taille désirée. Les haies dites défensives à base de houx d’aubépines ou de citrons par exemple doivent être taillées 2 fois par an (avril-mai et septembre-octobre). Les haies de conifères vers la fin mars et la fin août. Les haies basses en mai et en septembre. Les clôtures fleuries vers la fin septembre.

Besoin de conseils pour savoir comment entretenir les différents types de clôture artificielles et entretenir une clôture avec végétaux ? Vous trouverez un expert qualifié sur l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

échelle piscine

Echelles et escaliers

Les échelles et les escaliers sont les plus importants parmi les accessoires pour sa piscine, puisqu’ils permettent d’accéder facilement au bassin.

Voyons les avantages respectifs des uns et des autres.

Les échelles, une solution simple à mettre en oeuvre

Les échelles ont l’avantage de très peu empiéter sur le volume disponible dans la piscine. Elles sont ainsi à privilégier pour une piscine de faibles dimensions, où l’on ne peut se permettre de perdre de la place pour l’accès, ou pour une piscine à vocation sportive, où il est souhaitable de disposer d’un bassin dégagé. Elles ont aussi l’avantage de ne pas gêner la circulation de l’eau, et donc de pas contribuer au développement d’algues. En revanche les échelles ne sont pas les accessoires pour sa piscine préférés des personnes ayant des difficultés à se déplacer (jeunes enfants aux jambes encore courtes, personnes âgées ayant moins de force dans les bras, etc.). Les échelles sont généralement en inox pour éviter tout problème de corrosion, même s’il existe également des modèles en bois.

Les escaliers, une solution pratique à vivre

Les escaliers sont au contraire appréciés pour leur facilité d’usage : même un animal tombé par mégarde dans la piscine pourra s’en servir pour sortir tout seul ! Ils peuvent aussi être utilisés pour s’asseoir dans l’eau, et lézarder tranquillement au soleil dans cet environnement aquatique. Ils sont ainsi particulièrement adaptés à une piscine purement « loisirs », et aussi à des piscines de grande dimension, pour lesquelles leur emprise devient totalement secondaires. La diversité des formes disponibles permet d’en faire un élément d’aménagement de la piscine, en égayant par exemple une piscine rectangulaire par un escalier aux formes arrondies. Les escaliers ont en revanche l’inconvénient de créer un obstacle à la libre circulation de l’eau, ce qui peut se traduire par l’apparition locale d’algues si l’on n’est pas vigilant. La pose des escaliers est également plus délicate, et en particulier il faut prendre soin de ne pas abîmer le liner.

Après avoir découvert ce bref comparatif, il ne faut pas hésiter à consulter notre annuaire de professionnels sélectionnés pour y choisir le meilleur expert pour les accessoires pour sa piscine !

Pour en savoir plus :

accessoires picine

Les accessoires pour sa piscine

Pouvoir profiter pleinement de sa piscine passe par un équipement adapté à l’utilisation de chaque propriétaire.

Les accessoires pour sa piscine concernent :

  • l’entretien du bassin grâce aux robots pour nettoyer régulièrement ;
  • l’accès à l’eau comme les échelles, les escaliers ;
  • l’éclairage, les lumières encastrées ;
  • les dispositifs d’agrément tels que cascades, ou de jeux tels que toboggans, plongeoirs.

En matière de sécurité, également, on prévoit dès la construction ou la rénovation de sa piscine, des barrières, une bâche ou une verrière de protection. Si ce n’est pas encore fait, contactez un professionnel en piscines qui saura appliquer les normes en vigueur.

Des robots pour bien nettoyer

L’entretien des parois et de l’eau de la piscine tient une place prépondérante dans la qualité de la baignade. Votre pisciniste vous a conseillé pour maintenir le bon PH de l’eau. Mais qui aurait envie de nager dans une eau trouble parmi les végétaux flottant à la surface ? L’épuisette est parfaite pour se débarrasser des feuilles poussées par le vent.

Tandis que les aspirateurs robots, avec ou sans programmation, s’occupent tout seuls de nettoyer le fond. Les accessoires pour sa piscine permettent de conserver à l’eau de baignade toute sa transparence et une utilisation en toute sérénité. En cas de difficulté, faites appel à un professionnel qui vous délivrera les bons conseils.

Plongeoirs, échelles, toboggans et lumières

Lorsque l’on choisit les accessoires pour sa piscine, on pense tout d’abord à l’accès à l’eau. Pour ce faire et selon la configuration de votre piscine, vous choisirez de faire installer des escaliers très sûrs et non glissants. Les échelles aussi sont un bon moyen d’entrer doucement dans l’eau sans craindre l’hypothermie. Pour le plaisir et l’effet rafraîchissant, les chutes d’eau en cascades agrémentent joyeusement l’instant baignade. Les plus jeunes aiment à batifoler.

Quoi de mieux que les toboggans et les plongeoirs ? Et pour le confort, on soigne les lumières, comme des spots à encastrer dans les parois ou sur la plateforme en bois du tour de piscine. Avec l’aide d’un professionnel, vous bénéficierez, notamment, d’escaliers adaptés à votre bassin ou de cascades du plus bel effet.

Pour en savoir plus :

rouleau gazon

Comment poser une pelouse en rouleau

Obtenez un nouveau gazon prêt-à-poser irréprochable grâce à nos astuces efficaces et express pour métamorphoser votre jardin.

Voici donc un autre article de notre série de conseils portant sur comment bien tondre sa pelouse.

Poser une pelouse en rouleau, c’est facile !

L’astuce pour obtenir des résultats optimaux est de surveiller la météo avant de passer commande auprès d’une jardinerie ou d’un entrepreneur producteur de gazon : attendez qu’il pleuve? cela vous facilitera la tâche. Le gazon en rouleaux peut s’installer à tout moment de l’année, à l’exception d’une canicule ou période de gel. Repérez idéalement plusieurs journées de pluie consécutives pour réaliser votre projet. Vous aurez probablement à demander un permis d’arrosage pour compléter votre projet.

Il existe plusieurs catégories de prêts-à-l’emploi : pour les grandes surfaces, espaces ombragés, mélange classique, ray-glass anglais, fétuque rouge, pâturin des prés, etc.

Demandez à un professionnel de vous conseiller pour poser une pelouse en rouleau. Portez attention aux conditions de culture, si le produit recommandé est issu d’une pépinière ou provient plutôt d’un champ, s’il comporte des herbes indésirables, de quelle façon il a été nourri et fertilisé, etc.

Une bonne préparation du sol

Une autre astuce cruciale est la préparation, qui fera toute la différence pour assurer la reprise et conférer de la pérennité à vos efforts.

  • Roulez sur des planches si vous maniez une brouette, pour ne pas déformer l’espace de travail. Évitez les souliers à crampons.
  • Nettoyez la terre avec soin, en détruisant les mauvaises herbes.
  • S’il y a lieu, effectuez un amendement ou apport d’engrais organique.
  • À l’aide d’un motoculteur, retournez le sol.
  • À l’aide d’un râteau ou fourche, égalisez et affinez la terre.
  • Passez plusieurs fois un rouleau pour taper le sol.
  • Lorsque le terrain est sec et sablonneux, effectuer un léger arrosage avant de poser les rouleaux.

La pose des rouleaux

Alignez-vous sur une bordure rectiligne pour installer les premières bandes de pelouse. Les bandes doivent être positionnées bien serrées les unes contre les autres. Les chevauchements sont à proscrire.

Décalez les rangées comme si vous installiez des briques. Munissez-vous d’un couteau tranchant pour effectuer les découpes. Déroulez soigneusement les bandes de telle sorte que les racines soient en contact avec la terre.

L’arrosage abondant est crucial

Afin de favoriser la reprise du gazon en rouleau, il est nécessaire d’effectuer un arrosage abondant immédiatement après l’installation. Ce n’est pas encore fini. Vous aurez plusieurs tâches d’entretien à effectuer par la suite.

Même en plein soleil, mouillez régulièrement afin que la pelouse demeure humide. S’il s’agit d’une journée de forte chaleur, vous aurez à arroser plusieurs fois par jour (minimum 3 fois). Une des astuces les plus futées auxquelles les jardiniers amateurs ne songent pas consiste à contrôler l’arrosage avec un pluviomètre pour maximiser ses chances de succès : environ 5-8 millimètres par jour.

Lorsque le gazon est enraciné, vous pouvez espacer l’arrosage aux deux jours, jusqu’à ce que les racines atteignent 10 à 12 millimètres de profondeur. Renseignez vous à propos des astuces d’entretien de jardin et comment bien tondre sa pelouse.

Utilisez l’annuaire de notre site pour entrer en contact avec un professionnel producteur de gazon ou repérer des horticulteurs, jardiniers et jardineries, qui pourront vous fournir des conseils sur l’entretien d’un jardin et comment bien tondre sa pelouse.

Pour en savoir plus :

plongeoir

Toboggans, plongeoirs : Comment bien les choisir ?

La piscine et les aires de jeux sont les loisirs préférés des enfants et même de certains adultes. Il est même possible de combiner les deux, pour des souvenirs d’été inoubliables. La meilleure partie dans tout cela, c’est qu’il est possible d’avoir les deux activités dans sa propre maison, si vous possédez une piscine. Cependant, il faut bien savoir choisir les accessoires pour sa piscine. Découvrez comment dans les prochaines lignes.

Les différents types de toboggans

Ils comptent parmi les loisirs préférés des enfants. Ils étaient longuement utilisés dans les aires de jeux, mais depuis quelques années, ils figurent aussi dans les piscines, intérieures et extérieures. Il en existe de nombreux types :

  • les toboggans à chevalet, classiques avec une échelle
  • les toboggans combinés à d’autres structures
  • les toboggans annulaires qui présentent des glissières à tunnel
  • les toboggans gonflables, faciles à installer

Pour choisir le type idéal à votre piscine, il faut considérer la taille et la profondeur de votre piscine, la sécurité des matériels et bien sûr, l’âge des personnes qui l’utiliseront.

Les différents types de plongeoirs

Comme précédemment, il faut prendre en compte les dimensions du bain avant d’installer son plongeoir. Pour un plongeoirs sans hauteur, la piscine doit faire au moins 2,20 mètres de profondeur. Il faudra donc considérer une plus profonde piscine pour des sauts plus haut.

Pour les types de plongeoir, il peut s’agir d’un plongeoirs

  • fixe, qui doit être installé lors de la construction de la piscine
  • amovible, qui peut être installé et enlevé à guise
  • flexible, pour permettre de faire un rebond lors du saut
  • rigide, fait de matériau plus dur

Acheter les accessoires pour sa piscine

Il est conseillé de consulter un professionnel avant d’acheter ou d’installer les accessoires pour sa piscine, surtout s’il s’agit d’une construction fixe. Par contre, pour les accessoires de loisirs gonflables ou amovibles, il n’y a pas toujours besoin de l’avis d’un professionnel. Vous pouvez demander aux vendeurs en magasins de vous conseiller. Pour trouver un professionnel d’aménagement extérieur ou un magasin, vous pouvez consulter notre annuaire en ligne.

Pour en savoir plus :

pelouse abîmée

Quelles sont les solutions pour une pelouse abîmée

Lorsque vous repérez des parties endommagées de votre pelouse, il importe d’intervenir rapidement pour la restaurer. En plus de vous documenter sur comment bien tondre sa pelouse, ne lésinez pas sur des interventions pour réparer une pelouse abîmée. Voici des solutions faciles d’entretien qui redonneront de la prestance à votre jardin.

Pelouse brune ?

La pelouse brune est un signe qu’il manque d’eau ou que la tonte est trop courte. La règle à respecter est de ne jamais retirer plus d’un tiers de la hauteur d’une pelouse. Vérifiez la lame de votre outil de tonte et lisez nos conseils sur comment bien tondre sa pelouse.

Profitez des périodes d’arrosage autorisées pour arroser régulièrement le gazon (quand il ne pleut pas). Parmi les astuces modernes, un système d’arrosage automatique vous libérera de cette tâche régulière, en plus de desservir en apport d’eau le reste des végétaux de votre jardin.

Réparation d’un petit bout de gazon

À l’aide d’une bêche, retirez la partie endommagée. Il suffit de soulever la motte avec une pelle pour sectionner les racines. Pour raffermir les racines qui sont restées dans le sol, marchez sur la partie dénudée. Ajoutez du terreau, puis semez des graines de gazon, recouvrez d’une mince couche de terreau, et maintenez cette section humide de votre jardin.

Réparation d’une grande parcelle de gazon

Commencez par enlever les pans de gazon mort. Ensuite épandez de la terre et du compost sur cette surface, suffisamment pour que cela soit quelque peu plus élevé que le reste de la pelouse. Semez des graines. Égalisez au dos de râteau pour que les graines soient légèrement retenues dans le sol.

Cet emplacement doit demeurer bien humide pendant plusieurs jours d’affilée. Vous aurez besoin d’un permis d’arrosage pour maintenir le tout suffisamment humide.

Le contrôle des mauvaises herbes

Efforcez-vous de retirer au fur et à mesure les mauvaises herbes. Retirez toutes les racines. Parmi les astuces qui vous feront économiser des frais considérables de restauration de pelouse, il suffit de consacrer environ 5-10 minutes par jour à cette tâche d’entretien pour garder le contrôle sur la prolifération incontrôlable de mauvaises herbes. Apportez des échantillons à l’horticulteur pour vous aider à déterminer de la meilleur marche à suivre.

Redonner de la vigueur à une pelouse

Au printemps, tondez le gazon très court. Ensuite, râtelez la pelouse vigoureusement. Cette opération d’entretien annuel permettra de retirer les mauvaises herbes et le chaume, en plus de scarifier la surface.

Étendez environ un centimètre de compost. Puis semez 50% de la dose suggérée pour les nouvelles pelouses.

Le sol doit être bien humide jusqu’au moment où les graines vont germer. Vous aurez besoin d’un permis d’arrosage en période d’absence de pluie.

Soigner le gazon sous les arbres

En raison d’un manque de lumière, il est fréquent que le gazon s’appauvrisse sous les arbres ou souffre de maladies fongiques. Commencez par élaguer quelques branches d’arbre pour observer si cela améliorera la qualité du gazon, avant de prendre des mesures drastiques.

Refaire complètement une pelouse

Lorsque plus de 50% d’une pelouse est affectée par des mauvaises herbes, rongée par des insectes ravageurs (comme les vers blancs) ou dénudée, il est préférable de la rénover entièrement que de tenter de la réparer.

Utilisez l’annuaire de notre site pour entrer en contact avec des jardiniers ou horticulteurs qui vous prodigueront des astuces, vous expliqueront comment bien tondre sa pelouse et vous fourniront des solutions pour une pelouse abîmée, de même que des entrepreneurs spécialisés dans l’aménagement et remplacement de pelouses.

Pour en savoir plus :

fleurs printemps

Quelles fleurs planter pour le printemps ?

Pour disposer d’un jardin rayonnant, beau et attrayant, il n’y a rien de tel que d’y planter des fleurs de différentes espèces. Ce sont elles qui jouent ont la faculté d’embellir nos espaces extérieurs, mais également nos espaces intérieurs. D’autant plus qu’elles dégagent un parfum doux, aromatisé et exotique. Bien qu’on puisse planter des fleurs pendant toute l’année, la période propice pour leur développement, c’est le printemps. Alors, vous souhaitez savoir quelles espèces planter dans votre jardin pour accueillir la nouvelle saison ? Retrouvez nos idées dans cet article.

Des espèces qui résistent au gel

Avant l’arrivée du printemps, il faut savoir que la température est encore en baisse, et cela va continuer jusqu’au début de la nouvelle saison. C’est pourquoi il est préférable de se mettre à la plantation d’espèces capable de résister au gel. Les espèces rustiques et vivaces peuvent facilement s’y adapter. De plus, ces espèces ne requièrent de très peu d’entretien. Dans la mesure où vous disposez d’une serre, vous pouvez, bien sûr, vous mettre à la plantation d’espèces annuelles. Il y en a plusieurs variétés avec des couleurs, des hauteurs et des parfums différents. Pour ce qui est de l’entretien, ce ne sera pas un souci étant donné que ces espèces n’ont besoin que de peu d’eau.

Les bulbes d’été

Certaines espèces de fleurs à bulbes vont pouvoir fleurir en été, en automne et au début de l’hiver. Au printemps, il est donc conseillé de se mettre à la plantation de bulbes d’été dans votre jardin. Les glaïeuls, les dahlias, les bégonias, l’agapanthe ou le canna sont les plus recommandés. Ces espèces offrent une explosion de couleurs dans votre jardin ou dans votre espace intérieur si vous les cultivez en pot. Pour l’entretien, il faudra noter qu’elles aiment être exposées à la lumière et ont un besoin fréquent en eau.

Les espèces de bordures et de massifs

Dans la multitude d’espèces que vous pourrez planter pour le printemps se trouvent les plantes de bordures et de massifs. Il peut s’agir de couvre-sol, de rocaille, de florifères ou de muret. Avec ces espèces, vous n’aurez plus besoin d’avoir recours au désherbage. À titre d’exemple, nous pouvons citer les oreilles d’ours, les Acaenas, les Anémones des forêts, les Berginias, etc.

Pour en savoir plus :

terre pelouse

Préparer son terrain avant la pose de pelouse

Avoir un gazon permet d’embellir son jardin et sa maison. Pour avoir un beau gazon pendant toute l’année, il faut penser à son entretien. Cependant, il ne s’agit pas juste de savoir comment bien tondre sa pelouse. Il s’agit d’un investissement, qui commence avec la plantation des graines pour une belle pelouse. Avant tout, il faut donc penser à préparer son terrain pour la pose de gazon.

Préparer son terrain pour la pose de gazon

Avant la pose de gazon, il faut penser à préparer son terrain :

  • tester le pH du sol grâce à des équipements spéciaux. La pelouse pousse mieux sur des sols neutres (entre 6,5 et 7) de ce fait, il faudra penser à faire des ajustements si le pH ne correspond pas,
  • préparer les matériels nécessaires. Faites une liste des équipements pour que vous puissiez travailler plus rapidement,
  • nettoyer le terrain en utilisant un motoculteur. Cela permet d’augmenter l’oxygène dans le sol et de briser les parties compactes du sol,
  • ratisser le sol pour enlever les débris et vieilles herbes
  • arroser légèrement le terrain
  • ajouter du compost à votre terrain
  • ajouter un système d’arrosage pour faciliter l’arrosage qui doit se faire quotidiennement
  • penser à utiliser du gazon adapté au climat de votre région

Comment bien tondre sa pelouse

Après que vous ayez bien préparé votre terrain, et que votre pelouse commence à pousser, il faudra effectuer un entretien régulier. Voici donc quelques conseils sur comment bien tondre sa pelouse.

  • Il faut faire attention à la tonte, ne coupez qu’au tiers de la hauteur de l’herbe.
  • Toujours s’assurer que l’herbe soit sèche avant de tondre
  • N’utilisez que des lames tranchantes
  • Diversifiez la forme de la tonte pour que l’herbe pousse uniformément
  • Le gazon à proximité des arbres doit être coupé aux 2/3 de la hauteur de l’herbe

Pour finir, vous pouvez utiliser la tonte comme compost et l’ajouter à la terre de votre jardin. Si vous souhaitez faire des travaux, vous pouvez appeler un professionnel sur notre annuaire. Celui-ci se chargera de l’entretien de votre jardin et vous donnera des conseils.

Pour en savoir plus :

Page 1 of 4

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén